Le corps humain est sensible à diverses attaques de l’environnement extérieur qu’elles soient d’origine virale, bactérienne ou même à cause des champignons. Aucune partie du corps n’est donc à l’abri d’une éventuelle infection, même là où nul homme n’irait l’imaginer.

En effet, Il existe une maladie très particulière qui touche l’ongle, on la nomme l’onychomycose.

Qu’est-ce que l’onychomycose ?

Communément appelée Mycose des ongles ou mycose unguéale, la mycose des ongles est une infection de l’ongle. Il peut donc toucher aussi bien les pieds que les mains. Cette infection est très répandue car 7 à 10% de la population mondiale serait touchée.

Elle est provoquée par un champignon microscopique qui évolue généralement dans les endroits renfermés, chauds et humides. Voilà pourquoi l’intérieur de la chaussure est un endroit très favorable à son développement.

Elle touche essentiellement les personnes âgées de plus 70ans, mais aussi, exceptionnellement, les jeunes dont l’hygiène laisse à désirer. Il en est de même pour les sportifs qui sont souvent en contact avec l’eau. La prolifération de la maladie se trouve ainsi accentuée.

Astuces : il existe des sites comme mespetitsongles.fr qui vous donneront des conseils pour prendre soin de vos ongles !

Quels sont les symptômes de cette infection ?

Cette infection est très particulière car elle présente des signes vraiment très visibles. On remarque en premier lieu une coloration jaunâtre ou brunâtre de l’ongle. Si l’infection est traitée à ce stade, elle peut être facilement soignée.

En second lieu, l’ongle devient de plus en plus épais. Cet épaississement progressif de l’ongle entraine sa déformation. Une odeur désagréable peut alors s’en émaner.

L’ongle devient ensuite friable. A ce stade, le champignon est déjà profondément encré dans l’ongle. Une intervention médicale est alors plus que nécessaire sans quoi une autre maladie pourrait survenir.

Un autre symptôme qui caractérise cette maladie est la douleur ressentie si une pression est exercée sur l’ongle infecté. Une sensation de gêne et de douleur constante est donc ressentie par le malade.

Un noircissement de l’ongle peut être détecté et l’ongle peut même sortir de son lit.

Tous les symptômes cités précédemment sont de bons indicateurs pour reconnaitre la maladie. Toutefois il est préférable d’effectuer un prélèvement de l’ongle pour une analyse en laboratoire afin de connaitre exactement ce à quoi on a affaire.

En effet, l’onychomycose peut être confondue avec diverses autres maladies présentant les mêmes symptômes comme le psoriasis ou même la maladie de Bowen. Le prélèvement se fera selon le cas qui se présente. Il peut se faire soit par grattage soit par découpage. Le résultat dépend entièrement du type de champignon.

Si l’infection est causée par un champignon de type candida, le résultat est obtenu dans les 4jours suivant le prélèvement. Par contre si l’infection est due à un dermatophyte, l’analyse peut durer plus longtemps.

Quels sont les origines de cette maladie ?

Différents types de champignons comme les dermatophytes, les levures et les moisissures peuvent causer une mycose à l’ongle. Néanmoins, la principale raison pour laquelle les gens contractent cette maladie vient du fait que les sujets soient d’un certain âge car les ongles des personnes âgés deviennent plus épais et croissent plus lentement.

Mais de nombreuses possibilités ont été découvert à ce jour en ce qui concerne les origines possibles de cette maladie. En voici les raisons souvent citées :

  • L’onychomycose peut être d’origine génétique. Une personne dont les parents ont été atteints par cette maladie risque elle aussi de contracter la même chose ;
  • Le champignon à l’origine du pied d’athlète peut aussi être à l’origine de l’onychomycose. Des études ont montré que la plupart des gens souffrant du pied d’athlète souffre également de la mycose des ongles. On peut dire alors que la première infection peut s’étendre jusqu’aux ongles et ainsi provoquer une mycose au niveau des ongles ;
  • La transpiration peut aussi être à l’origine de la maladie car le champignon se développe dans un milieu humide. Ainsi, si la personne transpire abondamment, l’intérieur de sa chaussure devient un milieu très favorable au développement du champignon ;
  • Le diabète peut aussi être une source de l’onychomycose dans la mesure où les extrémités sont très vulnérables dans ce cas. Il est donc plus facile de contracter cette infection ;
  • L’affaiblissement de l’immunité peut tout autant être à l’origine de l’infection. En effets, les défenses de l’organisme face aux microbes diminuent en cas d’affaiblissement du système immunitaire et il est plus facile pour les microbes de créer une infection ;
  • Une maladie appelée l’hyperhidrose ou encore transpiration excessive peut aussi être à l’origine de cette infection. Les gens atteints de cette maladie ont constamment les orteils humides. Une macération à l’intérieur des chaussures est ainsi créée. Cela favorise hautement l’infection des ongles.

Comment fait-on pour soigner la mycose des ongles ?

C’est une maladie particulièrement difficile à soigner dans la mesure où le traitement pour une infection à la main dure en moyenne six (6) mois et celle au pied peut durer jusqu’à un an. Cela est du au renouvellement qui est plus lent pour ce dernier.

Une fois que le médecin est tout à fait sûr de la nature de l’infection, il peut alors prescrire des antifongiques aux malades. Ce sont des médicaments qui contiennent généralement de la griséofulvine, de la terbinafine, de l’itraconazole et du fluconazole. La griséofulvine n’est pas souvent utilisée car elle est moins performante que les autres.

Certaines moisissures sont plus résistantes que d’autres. Il se peut donc que l’utilisation d’un seul antifongique ne s’avère vaine. Dans ce cas, il est vivement conseillé d’associer plusieurs antifongiques, mais seulement suivant la prescription du médecin.

Le traitement de l’onychomycose se fait généralement de manière locale en appliquant des antifongiques sous forme de pommades sur les zones infectées. Mais récemment les progrès de la science ont démontré que la prise simultanée d’antifongiques par voie orale et l’application locale de ce même médicament aidait à l’accélération de la guérison.

Il existe cependant dans certains cas, quand la maladie n’est pas encore grave, une simple application de pommade antifongique ou même un simple grattage de la partie infectée peur suffire à guérir la maladie.

Pour d’autres, dans des phases assez évoluées de la maladie, il est nécessaire de recourir au retrait ou à l’amincissement de l’ongle. Cela permet d’atteindre plus profondément l’infection. L’antifongique en est alors plus efficace.

Pour y parvenir, des produits kératolytiques c’est-à-dire pouvant éliminer la kératine (la matière dont l’ongle est constitué) sont disponibles dans les pharmacies. Voici quelques exemples de produits kératolytiques : SVR Xérial 40 ongle gel et onyster. Ces produits agissent sur l’ongle en les ramollissant. Cela permet également de réduire l’épaisseur de l’ongle jusqu’à ce qu’il soit possible de l’enlever.

Si cette maladie n’est pas correctement soignée, la personne qui en est atteinte risque de faire une rechute et la maladie en sera de plus en plus difficile à guérir. Il faut donc suivre scrupuleusement le traitement proposé par le médecin afin d’éviter toute récidive.

En fin de traitement, il existe des produits utilisés pour revitaliser les ongles et leur donner un meilleur aspect. Ces produits agissent également en appui au traitement car ils évitent la récidive.

Comment prévenir cette maladie ?

Non seulement cette infection procure des sensations désagréables mais elle détruit aussi l’apparence physique de celui qui en est atteint. Il est donc préférable pour chacun de prendre des mesures pour éviter cette maladie. Voici quelques gestes simples qui suffisent pour éviter l’onychomycose :

  • Il faut bien choisir les chaussettes qu’on porte. Il faut privilégier les tissus fabriqués avec des fibres naturelles comme le coton et surtout éviter d’utiliser fréquemment les chaussettes en nylon.
  • Le choix des chaussures est tout aussi important. Quand une activité entrainant une forte transpiration est au programme, le mieux serait de choisir une paire de chaussure dans lequel les pieds seraient bien aérés. Les pieds ne doivent pas non plus être trop renfermés, il faut donc éviter les chaussures trop serrées.
  • Comme cette maladie est due à un champignon, la solution pour l’éviter serait d’avoir une bonne hygiène de vie. Voici quelques conseils de vie que chacun devrait adopter pour éviter toute trace de moisissures sur le corps :
    • Veiller à bien se sécher à la sortie de la douche surtout au niveau des orteils.
    • Changer de chaussettes tous les jours et les laver à 60 degrés pour éviter l’apparition de champignons.
    • Il en est de même pour les tapis de bain.
    • Eviter de marcher les pieds nus sur un tapis de bain
    • Eviter l’utilisation de serviette commune même dans une même famille.
    • Vérifier régulièrement la santé car l’affaiblissement du système immunitaire facilite développement des champignons.
    • Porter des sandales dans les lieux publics car les moisissures se transmettent d’une personne à une autre.

L’onychomycose est donc une maladie assez grave mais pouvant parfaitement être évitée. Mieux vaut donc, dans ce cas prévenir que guérir car une bonne prévention permettra à chacun de réduire les risques d’exposition à la mycose des ongles. Si jamais vous êtes atteinte par cette maladie, consultez sans tarder un médecin car la prise en charge précoce de la maladie permet d’avoir une guérison rapide et sans complication au malade.