La grippe fait partie des maladies virales les plus répandues avec plus de 4 millions de victimes chaque année. Face à ce taux de prévalence alarmiste, il est nécessaire d’en savoir un peu plus sur cette maladie qui fait des ravages. Cette maladie est une infection causée par un virus qui colonise spécifiquement le système respiratoire du sujet infecté.

Toutefois, le mode de transmission de la grippe est loin d’être maitrisé, mais cette pathologie peut entrainer la mort chez des personnes d’un âge avancée et/ou celles qui présentent un système immunitaire plus fragile. Découvrez ci-contre, les causes, symptômes et les différents traitements de cette infection virale.

La grippe : qu’est-ce que c’est ?

Il existe plusieurs infections virales et parmi les plus fréquentes, il y a la grippe. Il s’agit en fait d’une maladie infectieuse avec comme agent pathogène le Myxovirus Influenzae ou Influenzavirus. Une fois dans l’organisme, ce virus se développe au niveau des cellules de votre appareil respiratoire. C’est justement au niveau des muqueuses de cet appareil respiratoire que l’infection prend corps et se propage dans le reste de l’organisme créant ainsi plusieurs dommages. Cette maladie est considérée comme infection nosocomiale.

La maladie survient sous forme d’une épidémie, notamment en période d’hiver et dure généralement plus de 60 jours. Lorsqu’elle n’est pas virulente, l’épidémie peut durer quatre (04) à cinq (05) semaines. Les centres et établissements de santé enregistrent plusieurs millions de victimes chaque période hivernale. La pathologie a bien l’air bénin au départ, mais au fur et à mesure qu’elle se développe dans l’organisme, elle peut entrainer la mort du sujet infecté.    

L’influenza virus est cependant très contagieuse. Il suffit d’une petite négligence liée au respect des règles d’hygiène et vous voilà infecté. Ce virus appartient à la catégorie des orthomyxoviridae, c’est-à-dire des virus à ARN qui peuvent non seulement infecter le système respiratoire, mais présenter des complications bien graves. Vous pouvez donc combattre facilement l’influenza virus en suivant un traitement bien spécifique qui dure entre trois (03) et sept (07) jours.

Les symptômes de la maladie

Les manifestations de la grippe sont diverses et peuvent varier d’un organisme à un autre à des exceptions près. Toutefois, les symptômes généraux sont très souvent identifiés chez tous les sujets faisant la maladie. Il est à noter que la maladie est toujours bénigne dans ses débuts même comme il est possible qu’elle soit brutale dès les premiers signes annonciateurs. Voici les symptômes d’ine infection à influenza virus :

  • Une fièvre (40°C) accompagnée des frissons
  • Les douleurs articulaires et musculaires
  • La fatigue générale qui s’installe
  • Bronchite, rhinite, toux sèche ou pharyngite
  • Ecoulements nasaux et mal de gorge
  • Perte d’appétit ou anorexie persistante
  • Malaise et maux de tête

En outre, ces symptômes ne sont pas du tout à confondre avec ceux d’un simple état grippal ou syndrome grippal. Les manifestations de ce syndrome ne sont pas persistantes et par conséquent, sont passagères. Les virus responsables de l’état grippal ou « fausse grippe » sont connus sous l’appellation de virus respiratoire syncytial ou VRS, adénovirus, entérovirus, virus para-influenza…ou encore rhinovirus. C’est pareil pour le reste d’infection pulmonaire et/ou respiratoire bactérienne telle que la pneumonie, le chlamydiae et bien plus encore qui ont des symptômes à ne pas confondre avec ceux des infections virales à influenza virus.   

Par ailleurs, la consultation doit se faire impérativement après manifestations de la maladie. Les infections virales sont mortelles si la prise en charge n’est pas faite immédiatement après l’infection. Le médecin vous prescrira des examens à faire (numération de la formule sanguine, immunofluorescence, radiographie thoracique etc.) avant bien évidemment de vous donner le traitement pour guérir le mal.

Les origines de la maladie

Les causes de la grippe sont bien connues et clairement identifiées même si le virus est en constante mutation, variant ainsi ses modes de transmission. Cette mutation permanente fait remarquer qu’il n’est pas toujours possible de contracter le même virus sur le plan de la composition génotypique chaque année. C’est par contagion que vous pouvez donc contracter l’influenza virus via un ensemble de facteurs, notamment les fines gouttelettes qui circulent dans l’air. Ces gouttelettes proviennent toujours des personnes qui font la maladie et qui les libèrent dans la nature en toussant et/ou en éternuant.

En outre, les salutations ou poignée de main, la salive infectée, les baisers ou simplement le contact direct avec des personnes contaminées vous expose au virus. De plus, la transmission se fait aussi par manipulation des selles (le virus résiste pendant plusieurs jours), au contact des surfaces et objets du sujet malade. Il faut dire que le virus est extrêmement contagieux et il n’est donc pas question de croire qu’il est possible de côtoyer un malade et s’en sortir facilement, encore faudrait-il qu’on soit vacciné pour espérer ne pas contracter le virus. Toutefois, si l’épidémie est observable beaucoup plus en hiver dans les zones tempérées, elle n’est pas très souvent saisonnière dans les zones tropicales. 

Il existe plusieurs souches d’Influenza virus responsables de bon nombre de cas d’états grippaux de plusieurs individus. Vous avez :

  • La souche influenza de type A

Cette première souche est la plus redoutable de toutes, car en cause de plusieurs pandémies (2 à 4 fois tous les 100 ans) mortelles. Elle peut facilement muter afin de mieux s’adapter dans un environnement donné et on signale sa présence chez les animaux et les oiseaux avec ici le phénomène très connu de grippe aviaire

  • La souche influenza de type B

La souche de type B est par contre la plus fréquente avec de faibles mutations. Elle est en cause des épidémies localisables chez l’homme.

  • La souche influenza de type C

La souche de type C est également à l’origine des épidémies chez l’homme. Toutefois, la pathologie ici prend souvent des allures d’un rhume.

Par ailleurs, l’influenza virus est constitué de deux protéines dites antigéniques : la neuraminidase et l’hémagglutinine. La période d’incubation se fait entre un et trois jours suivant la contamination. Et vous pouvez observer les symptômes de la maladie dès le premier jour (pour des organismes fragiles) ou simplement le troisième jour (pour les organismes plus résistants) après l’infection.

Traitement et prévention

La majorité d’infection virale ont des traitements appropriés pour lutter efficacement contre l’agent pathogène en question. Dans le cadre des infections ou pathologies du système respiratoire causées par l’influenza virus, le traitement est médicamenteux. Toutefois, il est recommandé en cas de grippe, de vous reposer, d’humidifier l’atmosphère ambiante, de s’hydrater convenablement, de vous vêtir léger, de mettre de côté la couverture ou la couette et de vous alimenter suffisamment. Le traitement médicament est constitué de :

  • Les antipyrétiques

Ce groupe de médicament permet justement de baisser la température à son état normal. Parmi les antipyrétiques, vous avez l’ibuprofène, l’aspirine (pour adulte uniquement)…et le kétoprofène.

  • Les antiviraux

Ils permettent de combattre le virus, mais ne sont pas toujours utilisés. Ils sont prescrits selon la gravité de l’infection et si le médecin en juge la nécessité. Vous aurez en occurrence les inhibiteurs de la neuraminidase, les inhibiteurs de la protéine M2 (efficace contre influenza type A) et bien d’autres antigrippaux qui peuvent aussi être utilisés lors du traitement.

Toutefois, les antibiotiques ne sont pas souvent utilisés dans le cadre d’une infection virale à souche influenza virus. Par contre, ils sont très efficaces contre une infection bactérienne du système respiratoire. Aussi, on les utilise pour éviter la surinfection de souche bactérienne. En outre, la prévention est la meilleure issue d’une infection influenza virus. Il existe des vaccins contre la grippe qui vous mettent à l’abri de cette épidémie. Le vaccin est renouvelable une fois l’an, car le virus grippal opère constamment des mutations d’où la nécessité de renouveler votre vaccin.

Informations pratiques

La lutte contre les infections bactériennes ou virales est un combat permanent et sans replis. De ce fait, il est important d’adopter des comportements qui puissent vous permettre de vous tenir loin de votre médecin pendant un bon bout de temps. Concernant les infections à influenza virus, il est plus que nécessaire de prendre des dispositions (gestes barrières) pour vous prémunir de la maladie qui d’ailleurs peut entrainer la mort du sujet infecté. Pour ce faire, vous devez :

  • Renouveler votre vaccin chaque année
  • Adopter une hygiène des mains irréprochable (laver les mains plusieurs fois par jour à l’aide d’un gel nettoyant et désinfectant, avant et après les repas etc.)
  • Utiliser les mouchoirs jetables ou à usage unique
  • Isoler ou limiter le contact direct avec les personnes malades ou infectées
  • Désinfecter les objets utilisés par un malade
  • Aérer régulièrement votre maison, chambre ou toute autre pièce
  • Se couvrir la bouche en toussant ou en éternuant à l’aide de votre coude ou mouchoir jetable
  • Utiliser les solutions hydro-alcooliques pour désinfecter les mains et matériels médicaux

La grippe est une infection virale redoutable, bien que bénigne. Elle est causée par influenza virus qui installe ses quartiers dans le système respiratoire du sujet infecté. Toutefois, les personnes les plus exposées sont celles âgées et celles immunodéprimées ou qui présentent des problèmes pulmonaires sévères. Quel que soit le cas, il existe des traitements pour guérir cette maladie. Tout compte fait, les mesures préventives sont à observer impérativement.